7 choses à savoir avant de sous-traiter son application mobile

Posté par Pierre Harington le 7 juil. 2020

50-soustraiter

 

Vous êtes sur le point d’externaliser le développement de votre application mobile ? Bien que sous-traiter le développement de son application est souvent une bonne option, il y a un certain nombre de points à garder en tête afin d'éviter de mauvaises surprises.

 

Les 7 aspects à prendre en compte avant de sous-traiter votre application mobile

 

1. Votre cahier des charges n’est peut-être pas aussi clair que ce que vous pensez.

Vous disposez peut-être d’une liste de fonctionnalités à développer ou même d'un cahier des charges détaillé. Cependant, avez-vous exprimé clairement l’objectif de votre application ? Au-delà des fonctionnalités, expliquez à vos futurs prestataires les raisons pour lesquelles votre application va être développée.

 

Vous connaissez surement votre projet par cœur. Votre prestataire, lui, se familiarise à peine avec votre projet d’application mobile et devrait vous poser un grand nombre de questions. Si ce n'est pas le cas, demandez-lui de reformuler les objectifs de votre application dans ses propres mots afin de vous assurer qu’il ait bien compris votre projet.

 

Pour faciliter la tâche à vos prestataires, vous pouvez écrire vos fonctionnalités sous forme de user stories et ajouter un maximum d'éléments visuels à votre brief créatif.

 

2. Le coût des fonctionnalités supplémentaires

Vous avez peut-être réalisé un appel d'offres ou au moins comparé plusieurs devis afin de faire le bon choix de prestataire. Si le prix a été un élément essentiel pour choisir votre prestataire, sachez que le budget final de développement d'une application mobile et souvent plus élevé que le prix indiqué dans le devis initial.

 

En effet, vos besoins risquent d’évoluer en cours de projet. Vous vous rendrez compte que vos utilisateurs attendent des fonctionnalités auxquelles vous n'aviez pas pensé ou que le parcours utilisateur que vous aviez défini n'ait finalement pas le plus pertinent.

 

Sur certains projets, le nombre de fonctionnalités à développer peut augmenter de manière considérable par rapport au devis initial. Gardez ce point en tête lorsque vous définissez votre budget.

 

3. Votre application mobile n’est jamais “terminée”

Un autre aspect à prendre en compte est que votre application n'est jamais réellement terminée. Le déploiement de votre app sur les stores n’est que la concrétisation de la première version de votre application mobile.

 

Les technologies évoluent en permanence et il faudra fréquemment mettre votre application à jour afin d'éviter les bugs et de profiter des dernières avancées technologiques.

 

Les applications mobiles sont de plus en plus ergonomiques et riches en fonctionnalités. Ainsi, pour faire face à la concurrence, vous pouvez commencer à réfléchir aux fonctionnalités à intégrer dans la deuxième version dès le déploiement de votre application mobile sur les stores.

 

Il faudra également optimiser le référencement de votre application mobile et prévoir un budget pour la promotion de votre app afin d’acquérir de nouveaux utilisateurs.

 

Pour toutes ces raisons, prévoyez un budget maintenance et marketing et choisissez un partenaire avec lequel vous souhaitez travailler sur la durée.

 

4. Les délais dur à respecter

Un autre facteur que vous avez peut-être pris en compte lors du choix de vos prestataires est le délai de livraison. Certaines agences vous proposeront des délais court, afin de rendre leur offre plus attractive. Malheureusement, en règle générale, les délais les plus attractifs sont souvent les plus difficiles à tenir.

 

Le développement mobile n'est pas un processus linéaire et un grand nombre d'éléments peuvent allonger le délai nécessaire à la réalisation du projet. Si votre délai est serré, limitez le nombre de fonctionnalités de la première version de votre application mobile. Cela augmentera les chances que votre projet soit livré à temps.

 

Une autre recommandation est de demander à vos futurs collaborateurs combien de temps sera nécessaire pour chaque étape du projet. Si la conception des designs ou la phase de test est particulièrement courte, ce n'est pas forcément bon signe.

 

5. Les compétences de vos prestataires

Assurez-vous que vos prestataires disposent bien des compétences techniques pour développer votre application mobile.

 

Ont-ils déjà développé des applications aussi technique que la vôtre ? Pour vous en assurer, regardez la section réalisations de leur site internet et téléchargez les applications mobiles qui s'apparentent à la vôtre.

 

Renseignez-vous également sur la satisfaction de leurs clients. Ces derniers vous apporteront des informations intéressantes sur la façon dont leur projet a été mené à bien.

 

Vous trouverez davantage d'informations sur le choix de prestataire dans notre article, Application mobile : comment choisir le bon prestataire ?

Estimation pour créer une application mobile

 

6. Les différences culturelles

Certaines entreprises décident d'outsourcer leur projet de développement mobile à l'étranger afin de réduire le coût de développement.

 

Si le prestataire que vous avez choisi est basé à l’étranger, il faudra prendre en compte les différences culturelles que vous pourrez rencontrer. En effet, même si votre prestataire parle français, certaines différences culturelles peuvent rendre difficiles les échanges.

 

Entretenez-vous avec votre interlocuteur principal pour voir si vous êtes sur la même longueur d'onde. Le cas échéant, familiarisez-vous avec la culture de votre prestataire.

 

Par exemple, la notion de respect des délais peut varier d'un pays à l'autre et savoir dire “non” n’est pas toujours facile dans certaines cultures. Certains prestataires acquiesceront même lorsqu’ils savent qu’ils ne sont pas en mesure de satisfaire vos attentes.

 

Restez flexible et adaptez votre communication si votre prestataire n'a pas l'habitude de travailler aux standards européens.

 

 

7. Les problèmes de communication

Outre les différences culturelles, des problèmes de communication peuvent survenir durant le projet. Définir au préalable la façon dont le suivi du projet sera géré facilitera la communication avec votre prestataire.

 

Laissez à votre prestataire choisir les outils que l'équipe utilisera pour la gestion de projet (Google Drive, Jira, Slack…). En restant dans un environnement qui leur est familier, l'équipe de développement optimisera sa productivité.

 

“Jira est un outil de ticketing qui nous permet de gérer la liste des fonctionnalités de nos produits. Cela permet une organisation claire des priorités, de voir les fonctionnalités qui ont déjà été réalisées et ce qu’il reste à faire pour atteindre les objectifs.

Slack quant à lui nous permet d’échanger en interne et avec nos clients et partenaires de façon simple et rapide. Le fait de pouvoir intégrer plusieurs personnes dans les canaux de conversations permet que l’équipe entière soit au courant des dernières avancées du projet. L’interconnexion de Slack avec d’autres logiciels comme Jira, Google Suite et autres permet une centralisation des informations.”

- Alexandre Millet, Scrum Master chez Kreactive

 

Si vous n'êtes pas familier avec ces outils, demandez à votre prestataire de vous former pour avoir une meilleure vue d'ensemble du projet.

 

Créer une relation de proximité avec vos partenaires vous permettra aussi de mieux les comprendre et d'améliorer votre communication. Si vous choisissez des prestataires à proximité de vos bureaux, profitez-en pour les rencontrer en personne et ainsi faire davantage connaissance.

 

Si ce n'est pas le cas, prévoyez dans la mesure du possible des visioconférences qui seront toujours plus conviviales que s'envoyer des emails.

 

Nos conseils

 

Soyez Lean

Que ce soit ou non la première fois que vous souhaitez sous-traiter le développement de votre application mobile, soyez le plus lean possible.

 

Si vous n'êtes pas familier avec le terme lean, il signifie "sans superflu" en anglais. Le développement mobile lean est une philosophie de gestion de projet visant à limiter le nombre de fonctionnalités de la première version de votre application mobile au strict minimum.

 

En suivant cette pratique, vous pourrez déployer votre application mobile plus tôt et réduire le temps nécessaire pour tester les hypothèses de votre projet. Cela sera aussi un bon moyen de tester les compétences de vos prestataires et de vous assurer que votre application mobile répond réellement aux besoins de vos utilisateurs.

 

Même en restant lean, votre application sera entièrement fonctionnelle et vous pourrez toujours ajouter des fonctionnalités supplémentaires dans la prochaine version.

 

Établissez une relation de confiance avec vos prestataires

Développer une application mobile est un travail sur le long terme. Prenez le temps de construire une relation de confiance avec vos futurs partenaires.

 

Choisissez un prestataire compétent sur lequel vous pourrez compter bien au-delà de la livraison de la première version de votre application mobile.

 

Chez Kreactive, nous travaillons dans le développement d'applications mobiles depuis 2008 et nous avons l’habitude de générer des partenariats sur le long terme avec nos clients. Pour toutes questions, vous pouvez nous contacter ici ou directement par téléphone au 04 26 70 03 51.

Nouveau call-to-action

Topics: App